fbpx

La réconciliation et le NCCIE

L’éducation, un guide pour la réconciliation

L’honorable juge Murray Sinclair, président de la Commission de vérité et de réconciliation, estime que l’éducation est la clé de la réconciliation : « C’est l’éducation qui nous a mis dans ce pétrin, et c’est l’éducation qui nous en sortira. »

Ayant pour mission d’assurer et de maintenir une forte présence nationale favorisant la collaboration dans l’éducation autochtone au Canada, le site NCCIE.CA vise à promouvoir l’un des piliers de la réconciliation – l’éducation. Il sert de plaque tournante pour les enseignants du pays – et toute autre personne qui s’intéresse aux questions d’éducation autochtone et de réconciliation, qu’elle soit autochtone ou non – afin qu’ils puissent s’entraider et s’enrichir mutuellement.

Comme expliqué dans le rapport final de la Commission de vérité et de réconciliation (CVR) intitulé Honorer la vérité, réconcilier pour l’avenir : « Un trop grand nombre de Canadiens […] ne comprennent pas que […] nous sommes tous visés par les traités. » Mais que signifie être une personne visée par les traités? Comment peut-on, à titre d’individu autochtone ou non, mieux connaître et respecter cette relation de nation à nation?

L’un des objectifs du Centre est d’appuyer les efforts réalisés pour combler les écarts en matière d’éducation et d’explorer ces questions en offrant aux apprenants autochtones et non autochtones de tous âges et de tous lieux d’apprentissage (autant intérieurs qu’extérieurs) un forum où partager leurs expériences. Distinctement autochtones, ces programmes éducationnels présentent les points de vue autochtones.

Grâce à son site Web, le Centre répond bien aux appels à l’action de la CVR s’appliquant à l’éducation (appels 6 à 12), aux langues et à la culture (appels 13 à 17) et à d’autres (consultez http://www.trc.ca/assets/pdf/Calls_to_Action_French.pdf).

Premièrement, le Centre reconnaît la nature holistique de l’éducation autochtone 1) en respectant le fait que l’éducation autochtone se produit tout au long de la vie, dès la petite enfance, pendant le primaire, le secondaire et les études postsecondaires, de même qu’au sein de la communauté et sur le territoire; 2) en reconnaissant que l’éducation des peuples autochtones se produit partout et depuis toujours, qu’elle réunit les langues, la culture, les savoirs traditionnels, l’histoire, la science, la médecine, les savoir-faire essentiels, les arts, la loi, le mode de vie écoresponsable (développement durable) et d’autres sujets d’étude.

Deuxièmement, le site du Centre célèbre la diversité de l’éducation autochtone partout au pays, favorisant le rayonnement des programmes novateurs et efficaces qui méritent un soutien équitable comme le demande la CVR.

Avec le temps, le centre de documentation comprendra un large éventail de programmes et d’expériences d’éducation autochtone convenant aux élèves autochtones et non autochtones de tous âges et de partout au pays. Par exemple, vous pourrez y trouver des histoires sur :

  • des programmes de formation professionnelle pour favoriser l’emploi chez les peuples autochtones, en réponse à l’appel 7;
  • des services de soutien favorisant la persévérance et la réussite scolaire ainsi que l’obtention de diplômes chez les élèves autochtones, en réponse aux appels 9 et 10.ii;
  • des stratégies efficaces pour « combler les écarts » (appel 10.i.);
  • l’élaboration de programmes d’études adaptés à la culture (appel 10.iii.);
  • la protection et l’enseignement des langues autochtones (appels 10iv., 14.iii., 14.iv. et 14.v.);
  • l’implication des parents et de la collectivité dans l’enseignement prodigué aux enfants (appels 10.v. et 10.vi.);
  • et plus encore.
Des étudiants, des aînés et des professeurs de l’Université des Premières Nations du Canada ont réalisé cette vidéo pour nous faire part de leurs expériences personnelles concernant la vie avec les répercussions intergénérationnelles des pensionnats. Écoutez leurs réflexions sur la façon dont l’éducation leur a permis de mettre un terme au cycle du traumatisme.

Le NCCIE encourage les enseignants et les intervenants à communiquer directement entre eux. Dans le but de faire progresser les objectifs de réconciliation, le site NCCIE.CA met les enseignants en contact afin que les gens puissent tisser des liens, apprendre les uns des autres, et briser les barrières et les stéréotypes.

 

Écoutez le Willie Ermine parler de la réconciliation d’un point de vue autochtone.

 

« Aux Canadiens de tous les horizons, la réconciliation offre un nouveau moyen de vivre ensemble. », comme le souligne le rapport final de la CVR. Le Centre met en lumière le fait que l’éducation est la voie de la réconciliation pour les gens de tous âges, offrant aux Canadiens « de tous les horizons… un nouveau moyen de vivre ensemble » et de créer des relations durables et respectueuses, aujourd’hui et demain.